L'abeille en hiver

Hiverner :

« Passer l’hiver dans un endroit abrité ou dans un lieu tempéré »

L’hiver, les abeilles forment une grappe pour se tenir au chaud (20 degrés environ), avec en son cœur la reine, autour des réserves de miel. Leur activité et réduite au maximum, quelques sorties pour faire leur besoin lors de températures plus douces, c’est tout.


Le froid est dangereux pour l’abeille : à 8 degrés, elle sombre dans le coma…

Certaines sorties peuvent donc être redoutable pour l’abeille !
Quant aux hivers trop doux, les abeilles sortent sans trouver de ressources mellifères (nectar et pollen) s’épuisent, et consomment davantage les réserves de miel, mettant en péril l’hivernage.

Les abeilles d’hiver sont plus grasses et vivent parfois jusqu’à 7 mois tandis que les abeilles d’été vivent 7 semaines maximum.

À partir du mois de février, quand les noisetiers sont en fleurs, leur dernière mission est de ramener ce pollen pour la reprise de la ponte de la reine, et nourrir les futures abeilles qui prendront la relève !

Mon rôle d’apicultrice durant cette période, sera de traiter les abeilles contre le varroa (un acarien parasite transmettant la varrose causant la mort de la colonie), avec de l'acide oxalique (autorisé en agriculture biologique).

Puis de surveiller les réserves de miel en sous-pesant les ruches. Il est souvent nécessaire de faire un apport en candi, du saccharose sous forme de pâte de sucre, car les abeilles manquent de nourriture et ce manque met en péril la survie de la colonie.

Les jours rallongent et le printemps se rapproche !

Using Format